Abeille, tique, méduse, serpent… Que faire en cas de piqûre ou morsure ? 


Être piqué ou mordu par une des petites bêtes «gâcheuses de vacances» que l’on rencontre en France hexagonale n’est souvent pas grave d’un point de vue sanitaire, mais agir vite et bien est primordial. Petit manuel des bons réflexes à avoir.

Piqûre de méduses

Dans l’ensemble, les piqûres de méduses de France métropolitaine restent assez anodines médicalement parlant et ne justifient pas l’hystérie qu’elles déclenchent parfois. 99589053/seaphotoart – stock.adobe.com

Que faire? La priorité est de sortir vite de l’eau. Il faut vérifier qu’il ne reste pas de tentacules sur la peau, et le cas échéant, les retirer si possible avec des gants et une pince à épiler (mais pas à main nue). Ensuite, il faut nettoyer la zone de peau avec de l’eau de mer. On peut aussi la recouvrir de sable, laisser sécher, ce qui permet d’absorber les cellules indésirables, puis l’éliminer en raclant doucement avec une carte de crédit ou une carte postale. Mais attention à ne pas frotter! Dans un second temps, de l’eau chaude peut soulager car le venin de la méduse se dégrade à la chaleur. Pour calmer la sensation de douleur, on peut conseiller une pommade antihistaminique, du Doliprane ou de l’Aspirine. Bien sûr en cas de réaction allergique, de malaise ou si la douleur persiste, il faut consulter un médecin.

A ne surtout pas faire: Laver la peau à l’eau douce ou frotter car cela fait exploser les cellules remplies de venin. Ne pas mettre d’alcool. Inutile d’uriner, l’eau chaude fait le même effet.

A savoir: les tentacules peuvent rester venimeuses longtemps, il faut donc se méfier d’une méduse échouée ou morte.

LIRE AUSSI: Piqûre de méduses: pas d’affolement

Piqûre de vives

La vive est un poisson vivant sur les fonds sablonneux le long de certaines côtes
La vive est un poisson vivant sur les fonds sablonneux le long de certaines côtes 89564266/veliferum – stock.adobe.com

Que faire? Il faut traiter la piqûre rapidement car la douleur -très intense – et les symptômes (possibles nausées) peuvent empirer. Pour cela, appliquer une source de chaleur (eau chaude, sèche-cheveux) pendant au minimum 15 minutes. Plus on attend, moins efficace sera le traitement.

Il faut ensuite nettoyer et désinfecter soigneusement la plaie. Si les symptômes persitent de façon importante plus de deux heures après la piqûre, il faut consulter un médecin.

Le meilleur conseil reste de porter des sandalettes en plastique pour éviter la piqûre.

Abeille, guêpe, bourdon, frelon

A la différence des guêpes, l’abeille ne peut piquer qu’une fois car elle meurt dè sla première injection de venin.
A la différence des guêpes, l’abeille ne peut piquer qu’une fois car elle meurt dè sla première injection de venin. Geert Weggen/geertweggen – stock.adobe.com

Que faire? La première chose est d’enlever le dard (avec une pince, une carte de crédit, ou à défaut ses ongles) et de désinfecter la piqûre (eau et savon, eau oxygénée, solution antiseptique). Puis il faut chauffer (avec par exemple un sèche-cheveux ou si vous n’avez que ça, en approchant le bout d’une cigarette incandescente pendant deux minutes). Puis refroidir la zone piquée avec un glaçon ou un objet glacé pendant quelques minutes (le choc thermique permet d’éliminer le venin). Un outil pour aspirer le venin (vendu en pharmacie) peut permettre, un fois le dard enlevé, de réduire l’inflammation. Si la douleur est très forte, il est possible de prendre un antidouleur par voie orale.

En cas de réaction allergique (urticaire importante ou d’un début d’œdème à distance de la piqûre, fièvre, malaise…), de piqûre dans la bouche ou la gorge (même si on n’est pas allergique) ou si vous avez plus de cinq piqûres d’un coup, appelez immédiatement le Samu (15 ou 112)

LIRE AUSSI – Les précautions à prendre en cas d’allergies aux piqûres de guêpes

Piqûre de moustique

118261326/nipol – stock.adobe.com

Que faire? Pas grand chose une fois piqué malheureusement. Il est surtout important de veiller à ce que la piqûre ne s’infecte pas en cas de forte démangeaison.

En revanche, si vous êtes piqué dans une zone où sévit le moustique tigre et que vous commencez à ressentir des symptômes tels que de la fièvre, une grande fatique, des maux de tête, des douleurs musculaire ou articulaire, consultez le plus rapidement possible un médecin.

Le plus important est d’essayer de se prémunir de toute piqûre en portant des vêtements longs, d’utiliser des moustiquaires pour dormir et des répulsifs antimoustiques pas trop chimiques.

LIRE AUSSI – le moustique tigre, serial piqueur de l’été

Morsure de tique

La tique est le deuxième vecteur de maladie dans le monde.
La tique est le deuxième vecteur de maladie dans le monde. 85207907/shishiga – stock.adobe.com

Que faire? Au retour d’une balade en forêt ou dans la campagne, il faut inspecter sa peau et son cuir chevelu. Si vous repérez une tique, il faut la retirer immédiatement. Il existe un crochet spécial, un tire-tique (vendu en pharmacie), mais cela peut se faire avec une pince fine. Il faut saisir la tête au plus près de la peau et l’extraire doucement sans faire tourner la pince. Inutile de l’endormir au préalable. Désinfecter ensuite la partie mordue avec un antiseptique, ou au minimum du savon et de l’eau. Si des manifestations cutanées apparaissent dans le mois qui suit (plaque rouge et ronde grandissante) la morsure, consultez un médecin.

A ne pas faire: Utiliser de l’alcool, de l’éther ou tout autre produit chimique qui entraînent une régurgitation des bactéries et, par conséquence, une augmentation du risque de transmission.

Comment essayer de l’éviter? Le meilleur moyen est de ne pas laisser trop de zone de peaux à découvert donc de porter de chaussures et des vêtements couvrants. Il est aussi possible d’avoir recours à des répulsifs anti-tique (vendus en pharmacie)

A savoir que pour qu’une tique transmette la bactérie responsable de la maladie de Lyme, elle doit avoir mordu au préalable un animal sauvage infecté.

LIRE AUSSI – La tique est porteuse de nombreuses bactéries

LIRE AUSSI – La tique, une méconnue qui mobilise enfin la recherche

Morsure de vipère

En France, les vipères ne dépassent généralement pas un mètre de long.
En France, les vipères ne dépassent généralement pas un mètre de long. 154705653/interpas – stock.adobe.com

Que faire? En cas de morsure avec envenimation (la vipère peut mordre sans injecter de venin), vous ressentirez une douleur locale. Il est alors impératif d’appeler le centre antipoison le plus proche ou les urgences (15 ou 112) pour se faire examiner et bénéficier éventuellement d’un sérum antivenimeux. E attendant, enlever ce qui peut serrer la zone mordue (bagues, montres, chaussures…) et éviter de bouger le membre pour ralentir la propagation du venin.

A ne pas faire: de l’automédication. Les produits achetés en pharmacie, y compris les pompes à venin, n’ont pas d’intérêt (aucune efficacité prouvée). Si les réactions allergiques graves restent extrêmement rares (moins d’une morsure sur cent), il est important d’être examiné par un médecin le plus vite possible.

Morsure par un animal susceptible de donner la rage

Seuls les mammifères peuvent transmettre la rage (chien, chat renard, chauve-souris…). Le virus est transmis soit par une morsure, soit si l’animal infecté griffe ou lèche une lésion récente ou une muqueuse. Mais les cas sont rarissimes en France métropolitaine et concernent des personnes qui ont été mordues à l’étranger, dans des zones où sévit la maladie.

Que faire? laver la plaie à l’eau savonneuse, la rincer abondamment et la désinfecter avec une solution antiseptique. Il faut ensuite Impérativement consulter rapidement un médecin. Il vous prescrira un vaccin contre le tétanos et/ou des antibiotiques si besoin ou décidera s’il le juge nécessaire de vous diriger vers un centre de traitement antirabique.

(Visited 19 times, 1 visits today)





Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *